Ateliers

Atelier du printemps de l'ARQ

 

La recherche qualitative : fondements et avancements
 

Université de Montréal, Pavillon Marie-Victorin

 

Mardi, le 23 avril

 

Horaire et thématiques des ateliers

 

9 h à 12 h

 

Atelier no.1

Initiation à l’observation :

une méthode de proximité 

 

Annulé

 

Patricia Dionne, Ph.D.

A-309/A-311

20 places

 

 

Atelier no.2

L’articulation entre l’entretien individuel et l’entretien collectif dans une démarche de co-analyse en groupe

 

Ben Diédhiou

Local : D-544

20 places

 

Atelier no.3

Principes et méthodes en analyse qualitative : plonger pour les démystifier...

 

Julie Babin

Local : E-214

20 places

13 h 30 à 16 h 30

 

Atelier no.4

De l’observation aux pistes d’analyse : les usages du journal de terrain

 

Annulé

 

Marjorie Vidal

Local : E-214

20 places

 

Atelier no.5

Approches narratives en sciences humaines : analyses et enjeux

 

Joëlle Basque

Local : D-544

20 places

Atelier no.6

Analyse avec N’Vivo

 

Frédéric Deschenaux

Local : A-309/A-311

20 places

Prix : inscription pour deux ateliers : (formulaire d’inscription en ligne)

150$ membres réguliers

125$ pour les membres étudiants et retraités

 

À noter que les activités sont réservées aux membres de l’ARQ.

Si vous n’êtes pas membre, il est toujours possible d’adhérer ou de renouveler votre adhésion.
(formulaire d’adhésion en ligne)

Adhésion : 100$ membre régulier ou 60$ étudiant et retraité

 

Dîner libre. Services de cafétéria disponibles sur les lieux.

 

Pour en savoir plus, cliquez sur le titre de l'atelier ci-dessous.

 

Atelier 1 - Initiation à l’observation : une méthode de proximité

Cet atelier sera l’occasion de s’initier aux différentes méthodes d’observation (non-participante, maitrisée, participante, etc). Il portera sur l’entrée sur le terrain, la prise de notes et la posture de la personne chercheuse lors d’une observation. Cette dernière sera discutée selon un continuum d’engagement et de distanciation en recherche. Les apports et limites de cette méthode seront discutés, notamment au regard d’une implication prolongée sur un ou des terrains de recherche. Les personnes participantes pourront se familiariser avec la rédaction d’un journal d’observation en s’appuyant sur un modèle mobilisé dans plusieurs recherches.  Selon l’avancement des travaux des participantes, les méthodes d’analyse des données à la suite d’une observation pourraient être discutées. Cet atelier favorisera les échanges sur les récits de pratiques pour mettre en visibilité la portée et les enjeux méthodologiques de l’observation. Une simulation d’observation in situ sera réalisée avec les personnes présentes à l’atelier.

 

Patricia Dionne, Ph.D., professeure adjointe, Département d'orientation professionnelle, Université de Sherbrooke

Atelier 2 - L’articulation entre l’entretien individuel et l’entretien collectif dans une démarche de co-analyse en groupe

Cet atelier sera l’occasion de s’initier à l’entretien individuel et à l’entretien collectif, ainsi qu’à leur articulation visant une démarche de co-analyse en groupe. Cet atelier permettra aux participants de se familiariser avec des processus d’animation favorisant la cueillette d’expériences singulières et leur mobilisation dans un double processus de partage et de coconstruction de savoirs collectifs en recherche. Dans un premier temps, quelques stratégies permettant de construire un guide d’entretien individuel ajusté à l’objet de recherche seront partagées et testées avec les participants. Dans un second temps, l’articulation de l’entretien individuel avec l’entretien collectif sera établie. Notons que cet atelier accordera une large place aux exercices pratiques permettant aux participants de tester quelques techniques d’entretien individuel et d’animation d’une démarche de co-analyse en groupe. Les échanges entre les participants et l’animateur permettront à chacun d’approfondir ses connaissances et réflexions méthodologiques.

 

Ben Diédhiou, Ph.D, professionnel de recherche, Université de Montréal

Atelier 3 - Principes et méthodes en analyse qualitative : plonger pour les démystifier…

Cet atelier d’initiation a pour but de comprendre l’esprit de l’analyse qualitative et la pertinence de celle-ci pour l’activité scientifique. Après avoir traité brièvement des mythes qui peuvent subsister à son égard, nous proposerons à partir d’exemples de travaux de recherche en sciences sociales une réflexion collective sur les défis que pose la collecte de données qualitatives auprès d’êtres humains par rapport à une collecte de données tirées de documents écrits (productions écrites de sujets participants, notes de terrain, textes édités, …). Quelques méthodes courantes d’analyse qualitative seront présentées en alternance avec des exercices pratiques qui permettront aux personnes participantes de s’initier aux procédures de validation des instruments et de traitement de données. Nous comparerons alors les approches inductive et déductive afin de montrer les enjeux qu’elles soulèvent, tant pour des spécialistes que pour les étudiantes et étudiants. Selon les connaissances du public présent, la communication pourrait aussi couvrir des notions plus avancées comme la place du qualitatif dans les méthodes mixtes, la valeur ajoutée des logiciels d’analyse ou le traitement de données audio/vidéo.

 

Julie Babin, Ph. D., coordonnatrice de projets de recherche et chargée de cours à la Faculté d’éducation de l’Université de SherbrookeRésumé.

Atelier 4 - De l’observation aux pistes d’analyse : les usages du journal de terrain

Journal de terrain, journal de bord ou journal de recherche, peu importe sa dénomination, le journal est LE fidèle allié qui ne quitte jamais le chercheur en immersion. C’est lui qui permet de relater aussi bien l’expérience de ce(ux) que l’on observe que sa propre expérience en tant que chercheur. Mais son utilisation va bien au-delà du simple cadre des observations puisqu’il ouvre aussi la voie à une meilleure familiarisation avec le milieu, voire avec l’objet de la recherche, et permet également de garder une trace de son implication en tant que chercheur. Dans tous ces cas, le journal de terrain s’avère un outil fécond et un garde-fou indispensable pour rendre compte de la réflexion dans l’action. Alors, comment domestiquer cet outil qui, en dépit de ses apports heuristiques évidents, peut se révéler quelques peu revêche de prime abord? Telle est la question à laquelle répondra l’animatrice au cours de cet atelier interactif, qui favorisera l’échange d’idées et d’expériences entre les participants. À cette fin, sur la base d’extraits de ses propres journaux de terrain, elle partagera aux participants des stratégies et des astuces pour s’approprier cet outil. Les participants seront ensuite amenés à les mettre en pratique dans le cadre d’exercices d’observation.

 

Marjorie Vidal, stagiaire postdoctorale à l’Université-du-Québec-À-Montréal

Atelier 5 - Approches narratives en sciences humaines : analyses et enjeux

Cet atelier propose un survol du concept de narration et des principales approches narratives en sciences humaines, ainsi qu’une brève présentation des cadres théoriques les plus utilisés dans la recherche présentement. À travers des exercices, les participantes et participants seront amenés à distinguer les approches structuralistes des approches pragmatiques, et apprendront à faire des choix méthodologiques conséquents. Elles.ils auront également l’occasion de se familiariser avec l’analyse des données selon une approche narrative à l’aide de données fournies par la professeure.

 

Joëlle Basque, professeure, TÉLUQ-Université du Québec

Atelier 6 - Analyse avec N’Vivo

L’utilisation d’un logiciel d’analyse qualitative semble incontournable, à un tel point que certaines descriptions méthodologiques laissent entendre que le logiciel réalise l’analyse. Cet atelier vous évitera de tomber dans ce panneau! Après avoir discuté de la pertinence (ou non) d’avoir recours à un logiciel d’analyse, un tour d’horizon du logiciel permettra d’en connaitre les tenants et aboutissants. Par la suite, à l’aide de démonstrations et d’exercices concrets, les principales fonctions de NVivo 12 seront visitées en gardant à l’esprit votre objectif de recherche, car on peut facilement se perdre parmi la multitude de fonctions offertes. Pour s’en tenir à l’essentiel, l’atelier permettra de répondre à ces questions en conservant un sens critique sur leur utilité pour votre projet : Comment et pourquoi créer un projet? Comment importer et coder des documents? Comment utiliser et organiser ses nœuds selon les étapes de la recherche? Comment réaliser des opérations de recherche dans mon corpus? Vous ne deviendrez pas nécessairement la personne de référence auprès de vos collègues à propos de NVivo, mais vous saurez certainement vous débrouiller avec cet outil. De plus, vous disposerez des ressources nécessaires pour approfondir votre apprentissage, si tel est votre souhait.

 

Frédéric Deschenaux, professeur en sociologie de l’éducation à l’Université du Québec à Rimouski